Revenir au site

Déchéance de double nationalité: peut-on être à la fois tarin ET mauriennais ?

C'est la légitime question qui se pose actuellement dans nos vallées en écho à d'autres débats parisiens, non moins vitaux et essentiels n'en doutons pas.
Le droit du sol s'applique-t-il si le sol est en pente ?
Conséquence de l'histoire et des mouvements de populations, les Tarino-Mauriennais et autres Maurienno-Tarins sont aujourd'hui une catégorie de population non-négligeable. Longtemps mal considérés voir bannis des villages, ils ont parfois trouvé refuge en terrain neutre (la combe de Savoie) ou, pour les plus courageux, continuent à vivre dans une des 2 vallées, avec la discrétion que leur impose leur statut.
Le droit du sang bien souvent inapplicable, pour cause de consanguinité séculaire.
La question est d'autant plus épineuse que certains cas sont extrêmement complexes. Prenez Madame X (les noms ont été changés), qui a du accoucher alors qu'elle était coincée à la frontière, au col de la Madeleine, par des giboulées de juillet. Par miracle le bébé, lui, n'est pas resté coincé au col de l'Uterus. Mais en ayant des parents tarins, que devient-il si il naît côté Maurienne ? La maman est aujourd'hui incapable de se rappeler de quel côte de la ligne de partage des eaux elle se trouvait. D'autant plus que quelques minutes auparavant elle les avait perdues, les eaux !
La science n'a pas encore pu déterminer qui avait les plus grandes oreilles.
La Science étant muette, c'est d'abord une question philosophique. Autant dire que toutes ces questions ne manqueront pas d'agiter les discussions dans les semaines à venir...
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly